QUELLES ESSENCES DE BOIS POUR SON SAUNA ?

Toutes les essences de bois ne se valent pas pour construire un sauna. Les conditions d’un sauna exigent que le bois soit assez résistant pour supporter d’importantes variations thermiques et qu’il soit capable de retenir la chaleur. Comment choisir l’essence de bois pour son sauna ? Faisons le point sur les différents critères à prendre en compte, les types de bois utilisés pour construire un sauna et les caractéristiques auxquelles ils doivent répondre.

Les aspects essentiels à prendre en compte pour choisir un bois de sauna

Trouver l’essence de bois adaptée à l’utilisation d’un sauna n’est pas facile. Le choix est conditionné par divers critères qu’il vous faudra considérer point par point. En effet, malgré le large choix d’essences de bois disponibles, seules certaines sont capables de supporter l’humidité, les conditions de chaleur extrême et les fortes variations thermiques. Dans un sauna traditionnel, la température peut passer de 20 à plus de 80 degrés en l’espace de 20 minutes. Dans de telles conditions, le bois en question doit être capable de supporter ces amplitudes thermiques sans se détériorer. À cela s’ajoute l’humidité et, dans la durée, le bois doit être aussi capable de résister à la transpiration et au sel sans manifester la moindre usure. Pour bénéficier de meilleurs conseils de choix d’essence de bois pour sauna, il est recommandé de solliciter l’aide d’un professionnel.

Zoom sur les types de bois utilisés pour construire un sauna

Quel bois choisir pour sa cabine de sauna en bois ? À vrai dire, cela dépend de l’utilisation que vous souhaitez en faire. Pour construire les murs et les plafonds, on utilise habituellement :

  • Le cèdre : issu tout droit de l’Amérique du Nord, ce bois affiche une résistance exemplaire aux variations thermiques. Il se prête idéalement à un usage dans la construction d’un sauna, se décline sous différentes couleurs allant du beige rosé au brun rouge.
  • L’épicéa : cette essence est un choix idéal pour s’approprier le meilleur bois pour son sauna. Pour garantir une bonne longévité et des performances thermiques hors pair, il faudra privilégier l’épicéa en provenance de Finlande ou encore de Suède. En effet, la provenance du bois influence aussi sur sa capacité de résistance. Plus les conditions sont rudes, plus le bois poussera lentement et mieux il sera résistant.
  • L’hemlock : cette essence de bois en provenance de l’Alaska et de Californie répond aussi idéalement aux besoins de constructions d’un sauna. On le reconnait facilement par sa couleur beige rosée et son veinage rouge fin particulièrement discret.
  • Le pin nordique : ce bois parfumé issu de Finlande et de Suède présente les mêmes qualités que l’épicéa et offre une durée de vie assez longue.

Pour ce qui a trait à l’ameublement, vous avez le choix entre le tremble et l’abachi. Tous deux garantissent un contact agréable et affichent une bonne résistance thermique.

Choisir une essence de bois pour sauna ne s’improvise pas car chaque type de bois possède ses propriétés. La résistance est une qualité essentielle pour répondre à cette fin d’utilisation. Le bois doit être à la fois dur et thermorésistant. Il doit afficher une bonne longévité et être apte à supporter l’humidité. Pour être sûr de ne pas vous tromper dans votre choix, la meilleure attitude à prendre consiste à solliciter les conseils d’un professionnel en fabrication sauna expérimenté.